gnognotte

gnognote ou gnognotte [ ɲɔɲɔt ] n. f.
• 1837 gniogniote; onomat. ou forme région. de niais
Fam. Chose négligeable, de peu de valeur. Ce tableau, c'est de la gnognote à côté du tien (cf. C'est de la roupie de sansonnet, de la petite bière). Ce bordeaux, c'est pas de la gnognote.

gnognote ou gnognotte nom féminin (onomatopée) Familier. De la gnognote, se dit de quelque chose, de quelqu'un qui est sans valeur ; se dit de quelque chose qui est facile, sans difficulté, négligeable. ● gnognote ou gnognotte (expressions) nom féminin (onomatopée) Familier. De la gnognote, se dit de quelque chose, de quelqu'un qui est sans valeur ; se dit de quelque chose qui est facile, sans difficulté, négligeable.

⇒GNOGNOT(T)E, (GNOGNOTE, GNOGNOTTE)subst. fém.
Fam., péj. [Surtout dans le tour c'est de la gnognot(t)e] (C'est une) chose, personne de peu de valeur, d'un intérêt tout à fait négligeable.
A. Usuel. [Appliqué à une chose, à un acte ou à un événement insignifiant] Synon. broutille, camelote, roupie de sansonnet. Ils récoltent avec ça des grains de blé gros comme des noisettes. C'est de la gnognotte à côté de toi (HUGO, Travaill. mer, 1866, p. 418). Les colorations de la peinture à l'huile, c'est de la gnognote à côté de l'émaillure d'une faïence ou d'une porcelaine (GONCOURT, Journal, 1891, p. 90).
B. — P. ext. [Appliqué à une pers. assimilée à une marchandise sans valeur] Nullité, quantité négligeable. Du moment que je plais à la femme, le mari (...) c'est de la gnognotte (LABICHE, Garçon Véry, 1850, 8, p. 288). Et ces maîtres-là n'étaient pas de la gnognotte (...). Des membres de l'Institut (RICHEPIN, Truandailles, 1891, p. 163) :
Comme elle descendait l'escalier en l'éclairant de ses regards, je l'entraînais! Jamais Josépha!... Josépha, c'est de la gnognote [it. ds le texte]! cria l'ancien commis voyageur. Qu'ai-je dit là? gnognote [it. ds le texte]... Mon Dieu! Je suis capable de lâcher cela quelque jour aux Tuileries...
BALZAC, Cous. Bette, 1846, p. 183.
Prononc. et Orth. : []. 2 t ds LITTRÉ, DG, GUÉRIN 1892. 1 t ds Lar. 19e-20e. Les dict. de l'époque contemp. admettent les 2 graph. (ROB., Lar. encyclop. et Lar. Lang. fr.). La tendance de la dernière éd. de Ac. est plutôt à la simplification des consonnes doubles (v. p. ex. gigoter). Il paraît donc préférable d'écrire 1 seul t. Étymol. et Hist. Av. 1831 (La Gnognotte, titre d'une chanson ds P.-E. DEBRAUX, Chansons complètes, Paris, t. 1, pp. 34-38). Mot expressif peut-être de la même famille onomatopéique que gnan-gnan (v. FEW t. 7, p. 4a, s.v. ). Bbg. MÜLLER (B.). Mots région. et syst. phonémique du fr. contemp. R. Ling. rom. 1974, t. 38, pp. 378-379; p. 382, 387. - QUEM. DDL t. 2.

gnognotte ou gnognote [ɲɔɲɔt] n. f.
ÉTYM. 1840, in D. D. L.; titre d'une chanson, av. 1831; probablt onomat. enfantine exprimant le dédain ou forme régionale de niais.
Fam. || C'est de la gnognote ! : c'est quelque chose, quelqu'un de tout à fait négligeable (usité seulement dans cette expression). → C'est de la bricole, de la briquette.
1 Josépha, c'est de la gnognote ! cria l'ancien commis voyageur. Qu'ai-je dit là ? gnognote… Mon Dieu ! je suis capable de lâcher cela quelque jour aux Tuileries…
Balzac, la Cousine Bette, Pl., t. VI, p. 306.
2 La ferraille de moindre calibre se multiplia aussitôt. On n'avait jamais rien vu de pareil. Ceux qui avaient été dans la Somme disaient que le mauvais temps de là-bas c'était de la gnognote à côté de cette rupture de l'univers.
Drieu La Rochelle, la Comédie de Charleroi, p. 251.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • gnognotte — (gno gno t ) s. f. Terme populaire. Chose de peu de valeur. C est de la gnognotte …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • gnognote — ou gnognotte [ ɲɔɲɔt ] n. f. • 1837 gniogniote; onomat. ou forme région. de niais ♦ Fam. Chose négligeable, de peu de valeur. Ce tableau, c est de la gnognote à côté du tien (cf. C est de la roupie de sansonnet, de la petite bière). Ce bordeaux,… …   Encyclopédie Universelle

  • piquette — 1. piquette [ pikɛt ] n. f. • 1583; de piquer ♦ Boisson obtenue par la fermentation de marcs de raisin frais (ou autres fruits) avec de l eau sans addition de sucre. « Il buvait de bon cœur la piquette dans un cabaret de campagne » (Musset). ♢… …   Encyclopédie Universelle

  • Mi-Carême au Carnaval de Paris — 15 mars 2009, 1re édition de la Mi Carême depuis 70 ans à Paris, ressorti sous le nom de « Carnaval des Femmes ». Mot d ordre : « Les hommes en femmes, s ils osent, et les femmes en reines ». Le costume et le suivi du mot …   Wikipédia en Français

  • briquette — [ brikɛt ] n. f. • 1615; de brique 1 ♦ Petite brique employée pour le revêtement. ⇒ tomette. Sol en briquettes. 2 ♦ Combustible en forme de brique. Briquette de charbon, de lignite, de poussier. ⇒ aggloméré. Briquette de tourbe. ● briquette nom… …   Encyclopédie Universelle

  • notte — cagnotte gelinotte gnognotte gélinotte jeunotte kichenotte linotte menotte quenotte quichenotte …   Dictionnaire des rimes

  • ote — accote actinote agiote agriote agriotte aliquote amniote anecdote annote antidote antipatriote aquanaute argonaute asticote astronaute asymptote azote aéronaute bachotte baisote ballote ballotte barbote bardot bellotte belote bergamote bigote… …   Dictionnaire des rimes

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.